ZOOM sur… Catherine Gfeller

Découvrons cette semaine l’artiste Catherine Gfeller.

Née en 1966 à Neuchâtel (Suisse), Catherine Gfeller vit entre Paris et le Sud de la France. Elle commence son activité photographique en s’adonnant au paysage. En s’installant à New-York, elle compose de larges frises urbaines obtenues par montages, collages et superpositions d’images. A Paris depuis 2000, la vidéo se conjugue aux multi-compositions photographiques pour créer un univers en mouvement, au-delà de la fiction et de la réalité. Les figures, les visages, les phrases, les voix s’entremêlent au rythme de la ville, brouillant tous les repères.

A Paray-le-Monial :

Catherine GFELLER

Dans la salle multimédia du musée du Hiéron est présentée sur plusieurs écrans une
installation réunissant trois vidéos – Le Dit des Vierges (2010), Vas à venir (2006) et
Processions sévillanes (2013) – offrant une collusion entre les Vierges de Séville, la foule
d’une procession à Séville et des femmes filmées dans la rue. Les Vierges de Séville
sont le réceptacle des paroles des hommes et des femmes de la cité. A travers elles
s’expriment les désirs, les peurs, les souhaits, les visions de tout un chacun. Dans la
salle centrale du musée, deux autres vidéos – Santa I et II (2010) – font écho à cette
installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *