Nouvelle acquisition ! Rachid Koraïchi

Le musée du Hiéron s’enrichit d’une nouvelle œuvre, le livre d’artiste « Les Sept Dormants » de Rachid Koraïchi (2004), édité en 30 exemplaires. 

Le livre, hommage aux moines de Tibhirine, réunit les textes de John Berger, Michel Butor, Hélène Cixous, Sylvie Germain, Nancy Huston, Alberto Manguel et Leïla Sebbar en français, traduits et calligraphiés en arabe, ainsi que les photographies des plaques gravées par Rachid Koraïchi. Il reproduit en outre un fac-similé du testament de Frère Christian, Prieur au monastère, rédigé quelques années avant sa mort et celle de ses compagnons. Son témoignage, en tant qu’artiste algérien, constitue une réponse humaniste à la haine et à l’intolérance.

Le titre, Les Sept Dormants, fait référence à l’une des plus célèbres sourates du Coran, la sourate XVIII intitulée “La Caverne”, qui évoque le retrait de la vie quotidienne, le sommeil, la résurrection, et associe tradition chrétienne et tradition musulmane dans une référence commune (les sept dormants d’Ephèse de la sourate XVIII sont les seuls saints communs honorés par l’Islam et la chrétienté).

Rachid Koraïchi est né en 1947 à Aïn Beida (Algérie). Il est diplômé de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts d’Alger, de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris, de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris et de l’Institut d’urbanisme de l’Académie de Paris.

Laisser un commentaire