Historique

Bustes du Père Drevon (à gauche) et du baron de Sarachaga (à droite) © JP Gobillot

La naissance et l’identité du musée se fondent avec l’histoire de la ville de Paray-le-Monial où débute un pèlerinage en 1865, date de la béatification de la Visitandine Marguerite-Marie Alacoque.

En 1875, s’inspirant d’un jésuite espagnol qui avait rassemblé un ensemble d’ouvrages autour de l’eucharistie, le père Victor Drevon (1820-1880) avance l’idée d’un musée- bibliothèque pour Paray-le-Monial. Le musée n’est alors que le complément d’une bibliothèque qui fut vendue en 1948 lors de la réfection du bâtiment ; elle se trouve aujourd’hui dans les collections du Centre de documentation et de recherche religieuses de Namur.

Après avoir rencontré le père jésuite Drevon lors du pèlerinage de 1873, le baron Alexis de Sarachaga (1840-1918) décida de consacrer sa fortune à cet établissement. Il rassembla, entre 1881 et 1884, une collection d’œuvres d’art internationales. Ce projet souhaité par le père Drevon permettait d’illustrer, dans un seul lieu, le lien théologique entre l’Eucharistie et le Sacré-Cœur.

Le bâtiment, conçu par l’architecte Noël Bion entre 1890 et 1893, témoigne d’une construction rare et éclectique. Derrière la façade monumentale d’aspect classique, se cache une étonnante architecture métallique de style Eiffel.

Entièrement réhabilité en 2005, il devient municipal et acquiert le label Musée de France. Sur 700 m², le musée présente aujourd’hui un parcours artistique et culturel retraçant deux millénaires d’histoire du christianisme.