Croix de Peu
Carte blanche à Didier Hays

Jusqu’au 3 janvier 2021

—–

—-

Pour inaugurer la saison 2020 du Hiéron, la conservatrice Dominique Dendraël invite l’artiste Didier Hays à investir les salles du musée pour une exposition carte blanche.
Didier Hays présente ses « Croix de peu », titre poétique donné à un ensemble de croix, créées à partir de matériaux recyclés et d’objets de récupération.

L’artiste réalise sa première croix dans les années 80 : « un morceau de bois tout simple, en forme de « tau » (T), suivi de recherches sur l’architecture cistercienne : simplicité, ordre, formes, nombres, lumière ».

Didier Hays travaille dans son atelier parisien avec peu de moyens, à la recherche du simple, de l’élémentaire, pour signifier, dire, lentement, avec des notes ou des dessins le fil ténu qui mène à la découverte du sens. C’est d’ailleurs cette recherche de gestes simples qui l’aident à mieux comprendre le signe de la Croix.

Né à Toulon le 27 décembre 1957, de parents d’origine Bretagne-Loire Atlantique et Italie (Ligurie), Didier Hays étudie à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Il débute comme assistant auprès de plusieurs artistes contemporains : Raymond Hains, Olivier Debré, etc. En parallèle, il développe sa pratique personnelle autour de différents médiums : peinture, sculpture, photographie, l’écriture, poésie. Les « Croix de Peu » sont présentées en 2019 à l’église Notre-Dame-d’Espérance à Paris.

Pour aller plus loin, nous vous proposons une interview de l’artiste : à lire ici

Visitez virtuellement l’exposition !

—–


A télécharger :
Dossier de presse
Dossier pédagogique


—–

Prochainement…
« Le trésor des trésors, une mystique du Cœur »
30 mai – 18 octobre 2020  

A l’occasion des 100 ans de la canonisation de Sainte Marguerite-Marie Alacoque, le musée du Hiéron présente une exposition temporaire inédite « Le trésor des trésors », une mystique du Cœur.
L’exposition aborde l’iconographie du Cœur de Jésus, de la religieuse visitandine Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) et du centenaire de sa canonisation.

Des œuvres historiques issues des collections du Monastère de la Visitation de Paray sont présentées. A découvrir également, des œuvres inédites (tel un ensemble dessiné consacré au Cœur par Geneviève Gallois, 1888-1962) ainsi que des œuvres contemporaines inspirées…
Pour l’occasion, le musée du Hiéron sort de sa réserve ses propres collections, comme l’antependium aux deux cœurs daté du 18e siècle pour la première fois présenté.