Donation de deux tableaux de Jean Martin au musée

L’association Mémoire du peintre Jean Martin, née peu de temps après le décès de Jean Martin et dont le but est de faire découvrir l’oeuvre de l’artiste à un public le plus large possible, a fait don au musée de deux tableaux : L’Annonciation (1935), des années expressives de Jean Martin, et Un soir sur la route d’Emmaüs (1990) des dernières années du peintre.

Petite biographie de Jean Martin

Fils d’ouvrier, Jean Martin est né à Lyon, dans le quartier industriel de Vaise, en 1911. Artiste autodidacte, il s’initie à la peinture auprès du peintre Lucien Féchant, et se lie à ses débuts avec le peintre Jean Couty et le sculpteur Georges Salendre qui lui apprend la taille directe et joue un rôle déterminant dans son orientation stylistique. Pendant l’entre-deux-guerres, Jean Martin développe une peinture réaliste marquée par le XVIe siècle allemand, mais aussi par l’expressionnisme contemporain belge. Jean Martin s’installe à Paris, en 1946 et créé de nombreux décors et costumes pour le théâtre. Le début des années cinquante marque un nouveau tournant dans sa carrière. Il fonde avec son épouse, la galerie Art & Tradition Chrétienne, rue Saint-Sulpice, participant ainsi activement au renouveau de l’art sacré. Sa rencontre avec Prax Zographos peintre d’icône, qui l’initie à la technique de la tempera à l’œuf, le tourne définitivement vers des représentations d’inspiration romane et byzantine.

Les deux tableaux donnés au musée

 1935 - L'annonciation sans cadreL’Annonciation est une huile sur bois (H. 94 ; l. 66 cm) réalisée en 1935. L’ange Gabriel fait intrusion dans l’espace domestique de la Vierge. Cette composition est l’illustration des observations faites par Jean Martin des décors pariétaux du haut Moyen-Âge. La couleur tient également une place primordiale avec une palette composées de couleurs vives. Mais le Moyen-Âge n’est pas la seule référence du peintre. L’image du chat fuyant l’intrusion céleste est empruntée à la célèbre Annonciation de Lorenzo Lotto (vers 1527).

 

 

 

 

Un soir sur la route d'Emmaüs sans cadre

Un soir sur la route d’Emmaüs est une tempera sur bois (H. 100 ; l. 50 cm) exécutée en 1990 dans les dernières années de la vie du peintre. Cette oeuvre conjugue les deux périodes de Jean Martin : la première se retrouve dans le fond où les couleurs se mélangent de manière plus ou moins aléatoire (laissant voir « la magie des écrasements » selon l’expression du peintre) ; et la deuxième dans les personnages aux corps filiformes plus écrits que peints, aux couleurs restreintes. Ce tableau à thématique religieuse conjugue humain et divin et la spiritualité de l’oeuvre est soulignée par un horizon très bas.

 

 

 

 

L’Annonciation est exposée dans l’iconothèque du musée (niveau inférieur) et une exposition-dossier sur l’artiste est en cours de préparation à l’occasion de cette donation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *