Concerts

aaa

Le partenariat « Musée en Musique » entre le musée du Hiéron et Les Amis de la musique du Charolais, Brionnais, Bourbonnais, poursuit depuis une dizaine d’années un programme exigeant en matière musicale. Dans l’environnement du musée, par une mystérieuse alchimie, la musique acquiert d’autres résonances, les collections s’animent… de nouvelles perspectives s’ouvrent grâce à cette conjonction des sons et des objets d’art.

En raison de la situation sanitaire actuelle, les concerts et événements sont reportés.

aaaa

aaaa

Programme 2020
proposé par les Amis de la musique

——————————————————————————————–

——————————————————————————————–

Vendredi 20 mars, 18h : Récital de clavecin, par Skip Sempé
Gratuit dans la cadre de la présentation de la saison d’été

Les Amis de la Musique en Charolais, Brionnais, Bourbonnais propose une soirée de présentation de la saison musicale d’été et du Festival « Paray en Musique ». Récital de clavecin donné par Skip Sempé. Après avoir enregistré un CD au mois de novembre dans la salle des boiseries du Cloître, le claveciniste international propose un unique récital de clavecin sur l’instrument personnel de Gustav Leonhardt.

aaa


——————————————————————————————————————

Dimanche 24 mai, 17h, « Marie-Antoinette à Versailles »
par Clara Izambert-Jarry, harpe et Maïlys de Villoutreys, chant

Genre de prédilection des salons musicaux de la seconde moitié du XVIIIème siècle, la romance, à la sentimentalité souvent naïve, a inspiré de nombreux compositeurs de l’époque comme Martini, Grétry, Jadin, Boieldieu ou encore Naderman. Elle s’écoute dans le cadre domestique, mais aussi sur de grandes scènes, insérée dans les opéras-comiques, et deviendra source d’inspiration pour les premiers lieder Outre-Rhin.
Le règne de Marie-Antoinette, elle-même férue de musique, harpiste et chanteuse, ouvre une période faste pour ces romances réunissant la voix et la harpe. Ces petits poèmes chantés décrivent l’amour, souvent douloureux, mais sont aussi parfois le reflet du patriotisme naissant, et annoncent, à travers un sentiment exacerbé de la Nature, l’avènement d’une nouvelle sensibilité romantique.

Clara Izambert-Jarry obtient ses prix de harpe, de musique de chambre ainsi que son diplôme d’enseignement (CA) au CNSM de Paris tout en se perfectionnant aux côtés de Marielle Nordmann. Suite à l’obtention d’un prix d’orgue et à la découverte des harpes anciennes, elle se spécialise dans les répertoires plus anciens et méconnus. Elle se produit aussi bien avec des formations de chambre (quatuors Ébène et Girard, Trio Dauphine) qu’au sein de grands orchestres, comme l’orchestre de l’Opéra de Paris. Depuis 2009, elle est harpiste solo de l’ensemble sonorisé Le Balcon. Clara Izambert-Jarry enseigne au Conservatoire d’Amiens, au pôle supérieur de Lille et est soutenue par le Mécénat Société Générale (2011), lauréate de la Fondation de France et obtient le Grand Prix Tissier-Grandpierre de l’Institut de France (2013).


Maïlys de Villoutreys, soprano, a étudié à Rennes, puis à Paris au CNSM, où elle a obtenu brillamment son prix en 2011.
Passionnée par le répertoire baroque, elle collabore régulièrement avec de nombreux ensembles spécialisés (Pygmalion, Les Musiciens du Louvre , Amarillis, Les Folies Françoises…), et se produit sur les plus grandes scènes françaises et internationales. Sa discographie inclut deux récitals : Il Pianto della Madonna avec l’ensemble Desmarest (2016 – BRecords), et des Chansons de Laborde avec le Trio Dauphine (2015 – Evidence Classics). Vivement intéressée par la création contemporaine, elle a créé les œuvres de plusieurs compositeurs actuels, comme Gérard Pesson, Ramon Lazcano, ou encore Antonio Juan-Marcos.

—-


Tarifs : 15 € / 13 € tarif adhérents association,  gratuité pour les – de 18 ans, étudiants, minima sociaux
Réservation conseillée (places numérotées) : 03 85 81 79 72 – 06 40 90 71 45